DÉCRYPTER UNE ÉTIQUETTE



Tous les aliments industriels comportent une étiquette sur laquelle doivent obligatoirement figurer certaines données : l’espèce ciblée, la date de péremption, le numéro de lot, le nom du fabricant, le poids net, l’inscription « aliment complet » ou « complément alimentaire »…


Celles qui nous intéressent en tant que propriétaire sont la liste des ingrédients et l’analyse nutritionnelle du produit.

La partie analyse nutritionnelle peut se révéler être un branle-bas de combat, car parfois assez floue. `

La partie composition ou liste des ingrédients quant à elle, liste un à un les ingrédients utilisés dans la fabrication du produit par ordre décroissant. Les premiers ingrédients cités sont ceux dont la quantité est la plus importante. Cette liste peut notifier la dénomination exacte du produit utilisé (viande de bœuf, œuf, blé, etc.) ou citer les familles d’aliments utilisées (protéines animales, matières grasses d’origine végétale/animale, cendres, minéraux, etc.). Dans le second cas, il est plus difficile de juger de la qualité des ingrédients puisque la nature exacte n’est pas connue. Les protéines animales sont elles obtenues à partir de bœuf ? de poisson ? d’origine végétale ? Les protéines d’origine végétale, moins chères pour le fabricant, sont très souvent utilisées pour produire un aliment à moindre coût. Si l’analyse nutritionnelle indique un taux de protéines correct pour l’espèce donnée mais que celles ci sont majoritairement à base de protéines végétales, l’aliment en lui-même n’est pas très digeste pour votre animal de compagnie. Les protéines seront moins bien assimilées. De plus, un aliment industriel contient potentiellement des allergènes. Soyez donc vigilants. Cette description floue peut s’avérer problématique, surtout face à un animal fragile, à terrain allergique par exemple.

De manière générale, lorsque ce format est utilisé, on peut douter de la qualité du produit lui-même. Il est préférable de s’orienter vers un autre produit si votre animal présente une quelconque allergie alimentaire.


L’analyse nutritionnelle, quant à elle, indique de manière chiffrée la quantité de nutriments pour un poids donné d’aliment ou pour la matière sèche. Si l’analyse nutritionnelle se base sur la quantité de matière sèche, vigilance si vous êtes face à un aliment humide : les chiffres annoncés ne tiennent pas compte de la quantité d’eau dans le produit. Par exemple, la portion de protéines réelle sera plus faible que celle indiquée sur le paquet car les protéines sont diluées dans l’eau contenue dans l’aliment. Par ailleurs, si les tableaux d’analyse nutritionnelle indiquent un pourcentage pour un nutriment donné, cela ne permet pas pour autant de juger de la qualité des matières premières utilisées.


Certains laboratoires, conscients de la demande du maître en termes de « bien manger », se montrent plus précis. En vis-à-vis de l’ingrédient (rubrique « composition ») est indiqué le pourcentage présent dans la ration. Le mot « ingrédient » est important ici, car ces laboratoires indiquent : viande de poulet, saumon, potiron, etc. Le taux de protéines provient bien de la viande et non pas de sous-produits animaux, dont la qualité nutritionnelle n’est pas au rendez-vous.





Bon décryptage !



#stephanierivierveterinairenaturopatheissylesmoulineaux #naturopatheanimalierissylesmoulineaux #chien #chat #bienetre #naturopathieanimale

22 vues0 commentaire